Documents et articles


Categories/Subcategories

Skip Navigation Links.

Mot du directeur

Administration

Message de novembre 2013

Pour que notre espérance ne soit pas vaine              (Télécharger le fichier texte)

Message de la Conférence des Evêques du Togo        

pour le temps de l’Avent 2013

 Chers Frères et Sœurs,

Et vous tous, hommes et femmes de bonne volonté,

Temps de l’Avent, temps d’espérance

Au moment d’entrer dans le temps liturgique de l’Avent, vos Pères Evêques se tournent vers vous pour vous adresser ces mots de réconfort que l’Apôtre Paul écrivait aux chrétiens de Rome : « Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l`affliction. Persévérez dans la prière.» (Rm 12,12). En effet, l’Avent est, par excellence, le temps de l’espérance, un temps qui nous rappelle que Dieu est toujours à l’œuvre au cœur de notre histoire et qu’il accompagne mystérieusement de sa grâce paternelle chacun de nos pas. C’est lui le fondement de notre foi et la garantie de notre espérance.

En lisant ce mot d’espérance de vos Pasteurs, certains d’entre vous se demanderont peut-être si un tel  message a vraiment un sens au moment où ils s’interrogent avec angoisse sur leur avenir. Est-il réaliste de parler d’espérance alors que tant d’interrogations assaillent les esprits et que les signaux sociopolitiques semblent plutôt inquiétants ? Comment parler d’espérance à un peuple accablé de soucis et qui a l’impression d’avancer vers un lendemain chargé d’incertitudes ? A quelle espérance osons-nous vous exhorter ? Quel en est le fondement et quelles attitudes concrètes doit-elle déclencher en nous ?

Dieu est notre espérance

Lors des Journées Mondiales de la jeunesse qui se sont tenues à Rio de Janeiro en juillet dernier, le Pape François s’adressait en ces termes aux milliers de pèlerins, en commentant le passage du dragon et de la femme de l’Apocalypse 12 : « une femme – figure de Marie et de l’Église – est persécutée par un Dragon – le diable – qui veut dévorer son enfant. Toutefois, la scène ne porte pas à la mort, mais à la vie, car Dieu intervient et sauve l’enfant (cf. Ap 12, 13a.15-16). Que de difficultés dans la vie de chacun de nous, dans l’existence des personnes, dans nos communautés, mais pour aussi énormes que ces difficultés puissent sembler, Dieu ne nous laisse jamais en être submergés. Face au découragement qui pourrait être dans la vie et qui pourrait gagner ceux qui œuvrent pour l’évangélisation ou qui font l’effort de vivre la foi en tant que père et mère de famille, je voudrais dire avec force : ayez toujours dans vos cœurs cette certitude : Dieu marche à vos côtés, il ne vous abandonne en aucun moment ! Ne perdez jamais l’espérance ! Ne l’éteignez jamais dans vos cœurs! Le « dragon », le mal, est présent dans notre histoire, mais il n’est pas le plus fort. Dieu est le plus fort ! Dieu est notre espérance ! »

L’espérance chrétienne

Comme l’affirme avec foi le Pape François « Dieu est notre espérance ! ». Cela signifie que l’espérance chrétienne n’est pas un simple sentiment d’optimisme en un avenir meilleur. Elle ne consiste pas à se répéter stoïquement que ça ira mieux demain, comme si le simple fait d’y croire pouvait tout changer. Elle n’est pas un espoir forcé ni une douce rêverie qui rend la vie plus acceptable. L’espérance chrétienne est fondamentalement une attitude de confiance et d’assurance en Dieu qui accomplit ses promesses en Jésus-Christ. Ainsi entendue, l’espérance chrétienne concerne d’abord le salut apporté par le Christ à tout homme, à l’Eglise, à l’humanité, à la création tout entière.

Voici notre assurance : puisque Jésus a triomphé de la mort par sa souffrance sur la croix et sa résurrection, il ouvre à tout croyant les portes du bonheur éternel et définitif avec Dieu et en Dieu (Rm 8,24). Ainsi, l’objet premier de l’espérance est la résurrection et la vie éternelle, c’est-à-dire la participation au salut que Dieu nous a promis et qu’il a réalisé en Jésus-Christ. Une telle espérance ne peut pas être totalement comblée sur cette terre, car son accomplissement plénier ne se fera que dans la vie éternelle auprès de Dieu. Par ailleurs, un tel salut n’est pas tout simplement le résultat des efforts de l’homme mais un don de la grâce de Dieu. Voilà pourquoi l’espérance chrétienne s’entretient par la prière.

C’est à une telle espérance que nous invite le temps de l’Avent lorsqu’il nous fait méditer sur la fidélité de Dieu : « Mais ceux qui espèrent dans le Seigneur retrempent leur énergie : ils prennent de l’envergure comme des aigles, ils s’élancent et ne se fatiguent pas, ils avancent et ne faiblissent pas » (Is 40,31).

Espérance et conversion

En vous exhortant avec insistance à garder en vous l’espérance chrétienne, nous n’avons nullement l’intention de vous détourner de vos attentes légitimes et de vos préoccupations face à l’avenir de notre Pays. En réalité, l’espérance chrétienne que nous annonçons donne force et consistance aux nombreuses espérances qui tissent notre vie quotidienne. De fait, parce qu’il croit fermement à la victoire du Christ sur la mort et à la promesse d’une terre nouvelle où règneront la justice et la paix, le chrétien s’engage, dès ce monde, à construire de toutes ses forces cette civilisation nouvelle où régneront la vérité, la justice et l’amour. Luttant contre toute résignation et tout fatalisme, il est appelé à s’investir corps et âme dans la transformation des réalités humaines conformément au projet de Dieu (Cf. Gaudium et Spes 39).

L’on comprend, dès lors, pourquoi l’espérance est indissociable de la conversion sans laquelle aucune transformation qualitative des réalités de ce monde n’est possible. Une conversion qui touche à la fois les cœurs, les esprits, les mentalités et les comportements. Au cours de ce temps de l’Avent, les lectures qui nous seront proposées nous inviteront inlassablement à aller à la rencontre du Seigneur qui vient, en veillant dans la vigilance et en convertissant nos cœurs : « c'est le moment, l'heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu'à l'époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans ripailles ni beuveries, sans orgies ni débauches, sans dispute ni jalousie, mais revêtez le Seigneur Jésus Christ » (Rm 13,11-14).

 

Espérance pour notre peuple

Nous en sommes convaincus : si nous demeurons dans cette disposition d’espérance et que nous nous engageons dans une démarche sérieuse de conversion, alors notre Pays pourra connaître un avenir plus serein. C’est ici le lieu de vous exprimer notre gratitude pour le calme et la maîtrise de soi dont vous avez fait preuve lors des récentes élections législatives du mois de juillet 2013. Grâce à votre pondération, ce scrutin s’est déroulé dans un climat assez paisible et serein. Nous en rendons grâce à Dieu. Toutefois, nombreux sont ceux qui, en scrutant l’horizon, s’interrogent sur les divers défis auxquels nous sommes encore confrontés : que nous réserve l’avenir ? A quand les élections locales ? A quand la mise en œuvre des réformes institutionnelles et constitutionnelles ? A quand la vérité sur les incendies des marchés de Kara et de Lomé ? Qui en sont les auteurs et pourquoi une telle barbarie ? Les grèves des enseignants et les revendications sociales vont-elles se poursuivre au cours des prochains mois ? Le cri silencieux de tant de familles qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts peut-il nous laisser indifférents ?

Pour rendre possible l’avènement du Togo nouveau auquel nous aspirons tous, nous, vos Pères Evêques, n’avons pas de solutions-miracles ni de recettes magiques à proposer. Cependant, nous avons le devoir moral d'exhorter chacun de nous à poser des gestes qui construisent l’avenir, renforcent la confiance mutuelle, créent de meilleures conditions de vie et nousrapprochent davantage les uns des autres.

En ce qui concerne les incendies barbares qui non seulement ont porté un coup fatal à notre économie mais aussi aggravé le climat de méfiance entre les Togolais, nous recommandons vivement que les autorités judiciaires, en toute indépendance et impartialité, conformément aux exigences déontologiques de leur noble mission, poursuivent avec célérité l’examen de ce dossier afin que les responsabilités soient bien dégagées et que, par voie de conséquence, les citoyennes et citoyens en soient informés. Ainsi prendront fin les plaintes de détention arbitraire formulées par les uns et les accusations de diffamation avancées par les autres.

Au sujet des élections locales et des réformes institutionnelles, nous rappelons les engagements pris à diverses reprises par le Gouvernement ; ces engagements ont été rappelés solennellement par le Premier Ministre lors de sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée le 18 septembre 2013. Le temps passe ; le temps presse ; les délais sont assez brefs. Il importe d’enclencher rapidement le processus pour éviter la précipitation et les tensions inévitables que celle-ci génère.

 

Quant aux mouvements de grève qui secouent l’enseignement public et confessionnel ainsi que divers secteurs d’activités  de notre Pays, ils ne sont que l’expression du malaise social et des inquiétudes éprouvées par des milliers de travailleurs et de jeunes qui s’interrogent sur leur avenir. Tout en reconnaissant la complexité des situations en cause, nous invitons tous les protagonistes à les prendre au sérieux et à rechercher ensemble les solutions appropriées. Pour sa part, l’Eglise poursuit ses discussions avec le Gouvernement et les Institutions concernées afin de trouver les réponses adéquates à l’épineuse question de l’enseignement confessionnel.

Que la bienheureuse Vierge Marie, l’Etoile du matin, la Reine de la paix et le Modèle par excellence de l’espérance, nous soutienne par sa maternelle intercession !

Fait à Lomé, le 27 novembre  2013

 

S.E. Mgr Benoît ALOWONOU                            S.E. Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH

      Evêque de Kpalimé                                                 Archevêque de Lomé

      Président de la C.E.T.                                             Vice-Président de la C.E.T.

 S.E. Mgr Ambroise DJOLIBA                             S.E. Mgr Jacques N.T. ANYILUNDA

       Evêque de Sokodé                                                        Evêque de Dapaong

   

S.E. Mgr Isaac Jogues GAGLO                     S.E. Mgr Nicodème BARRIGAH-BENISSAN

        Evêque d'Aného                                            Evêque d'Atakpamé

 

S.E. Mgr Jacques LONGA

Evêque de Kara

Message pour le Mariathon 2015

Bien chers auditeurs et auditrices

Très chers généreux donateurs et donatrices

Bien aimés dans le Seigneur !

Vous le savez, Radio Maria est un moyen de communication qui jouit vraiment d’un soutien populaire, financé par vos dons grâce à la providence divine.

Chaque année, et ce depuis trois ans, nous pouvons dire, et témoigner, avec joie, que votre participation effective au Mariathon pour soutenir Radio Maria dans sa mission d’évangélisation est une réalité vivante. Et vous participez à cette noble œuvre avec générosité et foi. Soyez-en remerciés une fois encore.

 Ce large et unique soutien de milliers d’auditeurs et d’auditrices, depuis 18 ans déjà, permet à Radio Maria Togo de se maintenir et de parvenir là où nous en sommes aujourd’hui ! Qu’il soit béni le nom du Seigneur !

Vous estimez que nous devons encore aller de l’avant ?

Vous estimez que Radio Maria Togo doit grandir et développer davantage sa mission ?

Si votre réponse est « oui », - eh bien, nous vous convions à faire ce qui est en votre pouvoir  comme vous savez si bien le faire !

Lire la suite

 

VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS
AU KENYA, EN OUGANDA ET EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

(25-30 NOVEMBRE 2015) 

STREAMING VIDEO LIVE

 

Cette est le Programme du voyage apostolique (heure d'Italie)


Mercredi 25 novembre 2015

15.00-15.30 - Arrivée à l’aéroport international “Jomo Kenyatta” de Nairobi - Cérémonie de bienvenue à la State House

Jeudi 26 novembre 2015

6.15-7.00 - Rencontre interreligieuse et œcuméniqudans le salon de la Nonciature apostolique à Nairobi
7.45-10.15 - Messe au Campus de l’Université de Nairobi
13.30-15.00 – Rencontre avec le clergé, les religieux, les religieuses et les séminaristes sur le terrain de sport de l'école St Mary
15.30-16.30 - Visite à l’U.N.O.N. (United Nations Office at Nairobi)

Vendredi 27 novembre 2015

6.30-7.00 –  Visite au quartier pauvre de Kangemi à Nairobi

7.45-9.00 – Rencontre avec les jeunes au stade Kasarani
13.10-13.30 – Départ en avion de Nairobi pour Entebbe
14.50-15.15 - Arrivée à l’aéroport international d'Entebbe en Ouganda
17.15-18.00 - Visite à Munyonyo et salut aux catéchistes et enseignants

Samedi 28 novembre 2015

6.30-6.45 – Visite au sanctuaire anglican des martyrs de Namugongo
7.00-7.15 – Visite au sanctuaire catholique des martyrs de Namugongo
7.30-9.30 – Messe pour les martyrs d’Ouganda près du sanctuaire catholique
13.15-14.30 - Rencontre avec les jeunes à Kololo Air Strip à Kampala
15.00-15.45 – Visite à la Maison de charité de Nalukolongo
17.00-18.00 - Rencontre avec les prêtres, religieux, religieuses et séminaristes dans la cathédrale

Dimanche 29 novembre 2015

12.10-12.45 –  Visite au camp de réfugiés
16.45-18.45 – Messe avec les prêtres, religieux, religieuses, catéchistes et jeunes en la cathédrale de Bangui
19.00-19.45 - Confession de quelques jeunes au début de la veillée de prière sur l'esplanade devant la cathédrale

Lundi 30 novembre 2015

9.00-11.30 - Messe dans le stade du complexe sportif Barthélémy Boganda

VIDEO ON DEMAND

KOVIE 2015

PROGRAMME PELERINAGE KOVIE 2015

AUX PIEDS DE LA VIERGE MARIE, NOTRE DAME DES DOULEURS

 

MESSAGE DU FUNDRAISER

 

Ils étaient, d’après l’évangéliste saint Luc, dix (10) lépreux à aller à la rencontre de Jésus qui faisait route vers Jérusalem et qu’il passait aux confins de la Samarie et de la Galilée (17, 11-19). Les dix lépreux ne pouvaient pas l’approcher, parce que la Loi le leur interdisait. Alors ils crièrent « Jésus, Maître, aie pitié de nous » (v. 13). Pour toute réponse, Jésus leur dit d’aller se montrer aux prêtres. Ils obéirent, et c’est alors que se produit le miracle. Comme ils y allaient, sur le chemin, ils furent purifiés. Seul un, ayant constaté qu’il était guéri, revint sur ses pas en glorifiant Dieu à haute voix et « tomba sur la face aux pieds de Jésus en le remerciant » (v. 16). Où sont les neuf (9) autres ?, demanda Jésus. Puis, Il dit à celui qui est revenu le remercier « Relève-toi, va ; ta foi t’a sauvé.» (v. 19)

Oui, il est juste et bon, pourquoi pas nécessaire,  de rendre grâce avant tout, à Dieu Trine, Père, Fils et Saint Esprit, Auteur de tout bien pour tout ce qu’Il fait pour et par nous. Honneur, Gloire et Louange pour tous ses bienfaits ; Il a veillé  et conduit à bon port le déroulement  de ce Mariathon 2016, Mariathon de la Miséricorde, débuté depuis le 13 mai et que nous avons clôturé le 03 juillet 2016.

Mais il est aussi juste et bon de manifester toute notre gratitude à vous tous amis auditrices et auditeurs qui avez cru et continuez de croire aux bienfaits que produit dans votre vie Radio Maria. Voilà pourquoi vous n’avez  ménagé aucun effort pour lui venir en aide. Grâce à vous, les objectifs que nous nous sommes fixés pour ce Mariathon 2016 sont plus que largement atteints ! Dieu en qui vous croyez et continuez de croire à travers notre Maman du Ciel saura vous le rendre à sa juste mesure. Qu’Il vous bénisse abondamment.

 RP Auguste Koffi Happy EGAH

« L’Eglise a pour mission d’annoncer la Miséricorde de Dieu… » (MisericordiaeVultus n° 12). Ainsi, « La vie de l’Eglise est authentique et crédible lorsque la miséricorde est l’objet d’une annonce convaincante. Elle sait que sa mission première, surtout à notre époque toute remplie de grandes espérances et de fortes contradictions, est de faire entrer tout un chacun dans le grand mystère de la miséricorde de Dieu, en contemplant le visage du Christ. L’Eglise est d’abord appelée à être témoin véridique de la miséricorde, en la professant et en la vivant comme le centre de la Révélation de Jésus-Christ. Du cœur de la Trinité, du plus profond du mystère de Dieu, jaillit et coule sans cesse le grand fleuve de la miséricorde. Cette source ne sera jamais épuisée pour tous ceux qui s’en approcheront... » (MisericordiaeVultus n° 25).

 

C’est dans ce fleuve de la Miséricorde de Dieu pour son peuple, qui est sa famille, que chaque ministre ordonné agit « in persona  Christi » pour enseigner, sanctifier et gouverner le peuple de Dieu. Il est appelé à être « un autre Christ – serviteur » (Cf. PresbyterorumOrdinisnn°4, 5 et 6 ; Jn 13, 12 - 17), dans l’humilité et la pleine conscience d’être un « serviteur quelconque ». (Lc 17,10).

 

Par conséquent, 

-         Pour un meilleur exercice de la charge pastorale dans notre diocèse ;

-         En conformité avec les dispositions canoniques, relatives à la provision d’un office ecclésiastique (cf. canons 146, 147, 149, 150, 152 et 156) ;

-         Le Collège des Consulteurs ayant été entendu en ses sessions du 09 juin et du 19 juillet 2016 ;

-         Les consultations ayant été faites ;

 

Nous, Monseigneur Isaac-Jogues GAGLO, Évêque du diocèse d’Aného par la volonté de Dieu et la bienveillance du Saint-Siège, in nomine Domini, procédons aux  DÉCISIONS – NOMINATIONS de l’année pastorale 2016-2017, comme suit :

 

 

I-           INSTITUTIONS, ŒUVRES ET AUMÔNERIES

A-  INSTITUTIONS ET ŒUVRES DIOCESAINES

1-   Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique

Le RP Luc-Jérémie AMEZOLI, directeur diocésain de l’enseignement catholique. Il sera assisté et soutenu dans l’exercice de sa charge par une équipe d’administration ainsi constituée :

1-    Révérend Frère Valère ADONSOU, conseiller

2-    Révérend Frère  Jean-Yves MINGANT, économe

2-   Moyen Séminaire Saint Daniel Comboni de Vogan

-         RP Modeste AMEVOR, formateur et professeur

3-   Communauté des Frères des Ecoles Chrétiennes (FEC) de Togoville

-         Frère Valère ADONSOU, directeur des collèges St Augustin et Notre Dame du Lac de Togoville / directeur de Communauté

-         Frère José-Manuel SAURAS, directeur du Postulat FEC de Togoville / responsable de la Pastorale des Vocations du District

-         Frère Jean EZIN, membre

-         Frère Valère NONKOU, membre

-         Frère Marco Antonio MORENO SIQUEIROS, membre

4-   Noviciat Salésien DON RINALDI de Gbodjomé

-         RP Francisco RODRIGEZ, confesseur

-         Frère Joseph KODJO, stagiaire

5-   Collège Christ-Roi de Kouvé

-         RP Gérard LAWSON, directeur

-         RP Augustin-Marie AMEVO, professeur

6-   Institut des Aveugles de Togoville (IAT)

-         RP Casimir AGBO, assistant du directeur et économe

7-   Maison Diocésaine de Spiritualité (MDS) « Père Giovanni GOBBI » de Tokpli

-         RP Jean de Dieu ZOTOGLO, responsable. Il est aussi chargé de la formation des formateurs en accompagnement spirituel.

-         RP Amédée Martin AMOUZOU, responsable adjoint

8-   OCDI – CARITAS / ANEHO : Équipe d’administration

-         RP Jean-Jacques ADAMAH, secrétaire général

-         RP Abel TOGLO, membre de l’équipe et assistant du secrétaire général

-         RP Léon KASSEHIN, membre de l’équipe et délégué épiscopal chargé de la santé

9-   Direction des Œuvres

-         RP Israël KONDO, directeur

10-               Centre Catéchétique « Emmaüs » d’Afanya

-         RP Abel TOGLO, assistant du directeur

11-               Centre de Formation Professionnelle « Nazareth » d’Afanya

-         RP Benoît SATCHI, directeur adjoint

12-               Centre de Formation Professionnelle « Solagnon » d’Alogavi

-         RP Léon ANANI, responsable

 

B-  AUMÔNERIES DIOCESAINES

1-   Hôpital Préfectoral d’Adjido et Prison civile de Zébévi

-         RP Ernest-Immaculé GBENAKOU, aumônier

2-   Association « Jésus Miséricordieux »

-         RP Sébastien ATTIOGBÉ, aumônier diocésain

3-   Renouveau Charismatique Catholique

-         RP Joseph LOKO, aumônier diocésain

-         RP Benjamin GLELE, aumônier diocésain - Adjoint

4-   Jeunesse Étudiante Catholique (JEC)

-         RP Florent-Marie KOUMAKO, aumônier diocésain

-         RP Augustin-Marie AMEVO, aumônier diocésain - adjoint

5-   Scouts et Guides

 

-         RP Jean-Faustin ALEBOUDO, aumônier diocésain

 

II-         PAROISSES

A-  DOYENNE DE L’ATLANTIQUE

1-   Paroisse Cathédrale Saints Pierre et Paul – Aného

-         RP Sébastien ATTIOGBE, résident et vicaire dominical

-         RP Ernest-Immaculé GBENAKOU, résident et vicaire dominical

2-   Paroisse Saints Martyrs de l’Ouganda – Kpémé

-         RP Marc JOHNSON, curé

-         RP Bonaventure LAWSON, vicaire paroissial

-         RP Luc-Jérémie AMEZOLI, résident et vicaire dominical

3-   Paroisse Saint Matthieu –Gbodjomé

-         RP Matthieu HOUNNAKE, curé

 

B-  DOYENNE DU CENTRE

1-   Paroisse Sainte Famille – Agoègan

-         RP Abraham AGBOSSOU, vicaire dominical

-         Abbé Jean-Aude DOUHADJI, diacre stagiaire

2-   Paroisse Notre-Dame du Saint Sauveur – Anfoin

-         RP Joseph LOKO, administrateur paroissial

-         RP Léon KASSEHIN, vicaire paroissial

-         RP Jean de Dieu ZOTOGLO, résident et vicaire dominical

-         RP Abel TOGLO, résident et vicaire dominical

 

C-  DOYENNE DES LACS

1-   Paroisse Saint Esprit – Togoville

-         RP Sylvain NYAKU, vicaire paroissial

2-   Paroisse Notre Dame de l’Assomption – Wogba

-          RP Joseph ADANDOHOIN, administrateur paroissial

-          RP Romain WOVI, vicaire paroissial

3-   Paroisse Saint Ferdinand – Vogan

-          RP Grégoire LAWSON, 1er vicaire paroissial

-          RP Michel AMAH-TCHOUTCHOUI, 2ème vicaire paroissial

-          RP Bernard FOLLY, 3ème vicaire paroissial

4-   Paroisse Saint Esprit – Akoumapé

-          RP Emmanuel AMEGNRAN, vicaire paroissial

5-   Paroisse Sainte Marie Reine du Monde – Dagbati

-          RP Firmin ADONYO, vicaire paroissial

6-   Paroisse Saint Joseph l’Artisan – Hahotoé

-          RP Jean-Jacques ADAMAH, résident et vicaire dominical

7-   Résidence sacerdotale Saint Pierre – Pédakondji

-          RP Venceslas EDOH-N’BOUEKE, modérateur

-          RP Israël KONDO, résident

D-  DOYENNE DU MONO-SUD

1-   Paroisse Immaculée Conception – Attitogon

-          RP Romain SEZOUHLON, vicaire paroissial

2-   Paroisse Sacré-Cœur de Jésus – Afanya-Gbléta

-          Abbé Emmanuel GOUYO, diacre stagiaire

-          Abbé Achille AMAH-TCHOUTCHOUI, diacre stagiaire

3-   Paroisse Notre Dame du Perpétuel Secours – Afanya

-          RP Eric AWITOR, vicaire paroissial

-          RP Benoît SATCHI, résident et vicaire dominical

E-   DOYENNE DU MONO-NORD

1-   Paroisse Christ-Roi – Kouvé

-          RP Marcel KPOMGBE, vicaire paroissial

2-   Paroisse Sainte Marie Auxiliatrice – Tokpli

-          RP René AHOLOU, administrateur paroissial

-          RP AmédéeMartin AMOUZOU, vicaire paroissial

 

III-      PRÊTRES EN FORMATION ET EN MISSION À L’ÉTRANGER

Il s’agit des Révérends Pères Didier MENSAH, Antoine KANKOE, Paul AVODE,  Benjamin HOUNGLA, Jean GNENDA, Joël TORSOO et Daniel AGBETI.

IV-        PRÊTRES EN ANNÉE SABBATIQUE

Il s’agit des Révérends Pères Adrien FUMEY et Prosper MODENOU.

V-          AUTRES NOMINATIONS

1-   Le TRP Pierre AMEDJONEKOU est nommé Délégué épiscopal auprès de laCommission « Bioéthique » de l’Hôpital Saint Jean de Dieu d’Afanya

 

2-   Vicaires forains

-          Le RP Léon DOGBEVI, Vicaire forain du Doyenné du Mono-Sud

-          Le RP Nicolas FIALEM, Vicaire forain du Doyenné du Mono-Nord

 

3-   Chargés des confrères résidant à l’étranger et en partance pour une formation ou une mission à l’étranger

-          TRP Richard AMEGNIMON: Responsable

-          TRP Pierre Marie Chanel AFFOGNON : Assistant du Responsable

 

4-   Exorcistes diocésains

-          RP Joseph LOKO, 1er exorciste diocésain

-          RP Benjamin GLELE, 2ème exorciste diocésain

VI-        DISPOSITIONS PRATIQUES

1-   Tous les clercs (prêtres et diacres) concernés par ces nouvelles nominations sont priés de prendre les dispositions nécessaires pour leur présence effective à leurs nouveaux postes au plus tard le samedi, 10 septembre 2016. Tout empêchement ou retard devra être porté à la connaissance du Vicaire Épiscopal chargé du clergé ou du Secrétaire Particulier de l’Évêque avant l’échéance fixée.

2-   La session de la rentrée pastorale 2016-2017 se tiendra à Vogan, au CAM, le mardi, 13 septembre 2016 à 9h.

3-   Les prêtres nouvellement nommés à des postes de responsabilité prêteront le serment de fidélité à une date qui leur sera communiquée à la session de la rentrée pastorale.

4-   Les cérémonies de l’installation des nouveaux curés se dérouleront selon un calendrier qui leur sera communiqué ultérieurement par le Secrétariat de l’Évêque.

5-    Les passations de service devront être faites en bonne et due forme selon un calendrier qui sera élaboré et communiqué aux intéressés en temps opportun par le TRP Sévérin ZINSOU, responsable de la commission des passations de service.

6-   Les présentes décisions-nominations prennent effet à compter de la date de leur signature et seront publiées dans toutes les paroisses et institutions de notre diocèse et partout où besoin sera.

À tous et à chacun, nous souhaitons un joyeux et fructueux ministère pastoral, sur les pas de Notre Maître et Seigneur Jésus Christ, dans un esprit d’abandon filial au Père plein d’amour et de miséricorde pour chacun de nous. Encette année sainte du jubilé extraordinairede la Miséricorde, le Seigneur, dans la puissance de l’Esprit Saint, nous veut plus rayonnants de son amour miséricordieux. Allons au large avec confiance et abandon. Daigne la Très Sainte Vierge Marie, Mère de la Miséricorde et Étoile de la Nouvelle Evangélisation, intercéder pour nous et pour notre Eglise Famille de Dieu.

    Fait à Aného, le 22 juillet 2016

  En la fête de Sainte Marie Madeleine

 Père Sébastien ATTIOGBÉ                 + Isaac Jogues GAGLO

Chancelier                                          Évêque d’Aného                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

PELERINAGE TOGOVILLE

PROGRAMME DU « PELERINAGE MARIAL » TOGOVILLE 2015

 ICONE DE NOTRE DAME DU LAC TOGO

Jeudi 05 Novembre 2015 (Journée du Saint Sacrement)
18H 15 – 19H : Reportage en Direct de Togoville (Programmation)
20H – 22H30 : Messe d’Ouverture

Vendredi 06 Novembre 2015 (Journée de la Croix)

06H – 07H : Messe matinale en Direct (Technique : Justin AMAH)
15H – 18H : Messe pour les Malades.
19 H – 21 H : Enseignement en Direct : L’Eglise famille de Dieu : Lieu de la connaissance du Christ pour être son témoin. (Direct)
21H 30 – 22H 30 Chapelet en Direct suivi de la neuvaine.

Samedi 07 Novembre 2015 (Journée de la Vierge Marie)
06H – 07H 30 : Messe Matinale en Direct
10H 20 – 11H 50 : Rediffusion de l’Enseignement du Vendredi
15H 30 – 17H 30 : Enseignement en Direct (Le Synode diocésain dans les défis de la nouvelle évangélisation)
19H – 19H 50 : Tranche Spéciale (Rappel du contexte Pèlerinage)
20H – 23H : Messe en Direct en l’honneur de Marie
23H30 -00H : Chapelet & Neuvaine

Dimanche 08 Novembre 2015 (Jour du Seigneur)

06H- 09H : Messe de Clôture en Direct de Togoville ( Augustine)

Fructueux pèlerinage à tous.

Suivez tous ces programmes en direct sur la Radio.

---------------------------------------------------------

programme 2 jours 2012

 PROGRAMME

VENDREDI 23 NOVEMBRE 2012

- 14h00 : DÉBUT DE LA LIAISON MONDIALE « Marie, Porte de la Foi, Étoile de la Nouvelle Évangélisation » – INTRODUCTION ET SALUTATION À TOUTES LES RM DANS LE MONDE.

 - 14h15 : INTERVENTION D’INTRODUCTION DE P. LIVIO FANZAGA, WF Director’s Adviser de WF : « Marie, Porte de la Foi, Étoile de la Nouvelle Évangélisation ».

 - 14h40 : QUESTIONS DES AUDITEURS À P. LIVIO FANZAGA. Les questions seront reçues par e-mail : twodays@radiomaria.org et par skype : twodaysradiomaria.

- 14h55 : REMERCIEMENT ET CONCLUSION – ÉVENTUEL INTERLUDE MUSICAL.

- 15h00 : INTRODUCTION ET PRIÈRE DU CHAPELET DE LA DIVINE MISÉRICORDE DANS PLUSIEURS LANGUES (RM BURUNDI).

 - 15h15 : Reprise du signal local de la part de chaque Radio Maria.

 - 16h00 : LIAISON MONDIALE. SALUTATION ET INTRODUCTION À RM COLOMBIE.

 - 16h05 : P. GERMAN ACOSTA, directeur RM Colombie : TÉMOIGNAGE DE VIE SIGNIFICATIF D’UN AUDITEUR.

 - 17h00 : Reprise du signal local de la part de chaque Radio Maria.

 - 17h30 : LIAISON MONDIALE. INTRODUCTION ET PRIÈRE DU SAINT-ROSAIRE DANS PLUSIEURS LANGUES (RM PHILIPPINES).

- 18h02 : INTRODUCTION ET VÊPRES MULTILINGUES (WFRM ROME -ITALIE).

 - 18h30 : SALUTATION ET FIN DES LIAISONS MONDIALES.

 - 18h31 : Reprise du signal local de la part de chaque Radio Maria.

 SAMEDI 24 NOVEMBRE 2013

- 14h55 : DÉBUT DES LIAISONS MONDIALES DE SAMEDI. SALUTATION À TOUTES LES RM DANS LE MONDE.

 - 15h00 : INTRODUCTION ET PRIÈRE DU CHAPELET DE LA MISÉRICORDE DANS PLUSIEURS LANGUES (RM BURUNDI).

 - 15h15 : MOMENT MUSICAL.

 - 15h30 : INTERVENTION D’EMANUELE FERRARIO, PRÉSIDENT DE WFRM : « LA TECHNOLOGIE, LA CRISE ET LA NOUVELLE ÉVANGÉLISATION : DÉFI POUR UN VRAI RENOUVELLEMENT COMME RADIO MARIA ».

 - 15h45 : INTRODUCTION ET LIAISON POUR CONCERT MULTICULTUREL (RM BELGIQUE).

 - 16h15 : Reprise du signal local de la part de chaque Radio Maria.

 - 16h58 : VÊPRES MULTILINGUES EN ERBA (SIÈGE CENTRALE DE RM ITALIE)

 - 18h00 : SAINTE MESSE MULTILINGUE (RM MEXIQUE).

- 19h00 : PRIÈRE DE CONSÉCRATION DE RM À LA VIERGE MARIE.

 - 19h05 : SALUTATION FINALE ET CONCLUSION DES MOMENTS MONDIAUX.

 - 19h06 : Reprise du signal local de la part de chaque Radio Maria.

Les photos du Pèlerinage de Togoville.

Nous soutenir depuis l'étranger

Virement sur le compte  7010 1414 0030 9301

----------------

Pour tout transfert (Western Union, Money Gram, et autres) envoyez les dons à :

M. SETHO Dodzi :

Contact : +228 90 04 64 37 

email : sethopaul@gmail.com

le fundraiser du Togo

 

App movil

Dispositif Android 
 
Dispositif Apple
 
Dispositif Windows Phone